semences semences semences
semences
semences Semences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannes a
Accueil > Le Réseau > Portraits d'associations membres > Les semences paysannes aux Canaries
imprimer la page envoyer un lien vers la page ok

Les semences paysannes aux Canaries

Soutenez le Réseau !

Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d'intérêt général.

Pour nous soutenir ou adhérer, cliquez ici

Dernières actualités sur ce thème
6/4/17 : Portrait d'association : La Maison des Semences Paysannes du Lot
[lire]
1/9/15 : Agenda 2017
[lire]
5/3/13 : Histoires de Blé
[lire]
autres actualités
7/10/17 : Des semences paysannes au lycée de Gignac
[lire]
2/10/17 : Nouveaux OGM : la décision des juges de la Cour de justice de l’Union européenne serait-elle déjà court-circuitée ?
[lire]
28/9/17 : Mobilisation contre les nouveaux OGM Remise d’une pétition de plus de 110 000 signatures au ministre Nicolas Hulot
[lire]

14 juin 2017

En début d'année, Patrick (coordinateur du RSP) a eu la chance de visiter le réseau des semences paysannes de l’île de la Palma. Compte rendu.

La Palma est l’Île la plus occidentale et la plus arrosée de l’archipel des Canaries. Elle est donc logiquement la plus agricole avec une très grande diversité d’espèces et de variétés cultivées, qui vont des fruits tropicaux (mangues, bananes, ananas etc..) aux noix et châtaignes en passant par les olives, les amandes, la vigne et tous les légumes que nous connaissons et mêmes quelques céréales apportées par les premiers habitants de l’île, les Guanches d’origine Berbère. L’un des plats les plus symboliques reste d’ailleurs le Gofio, mélange de céréales grillées ( composé à l’origine d’orge et de blé et aujourd’hui enrichi de seigle et de maïs) consommé simplement comme une bouillie avec de l’eau et du sel ou bien arrangé avec de multiples ingrédients.

Si La Palma a été relativement épargnée par le tourisme, le monde paysan n'a pas échappé au « développement agricole » qui comme dans beaucoup de régions subtropicales, rime avec monocultures d'exportation. 40 % des terres cultivables et probablement près de 80 % des terres irrigables sont ainsi couvertes de bananeraies souvent cultivées sous de hauts filets qui défigurent le paysage. Conscients des risques importants d’érosion de la biodiversité, un groupe s’est créé en 2010 en lien avec le réseau espagnol des semences paysannes pour tenter de préserver l’incroyable richesse des variétés locales. Fonctionnant de façon très décentralisée, le groupe compte une soixantaine de membres actifs répartis dans toutes les parties de l’île et d’origine très variées : autochtones, Canariens d’autres îles, Cubains et Venezueliens (de famille Cannarienne émigrée), Allemands, Français etc Tous sont bénévoles y compris Conchi, la coordinatrice.

Un petit groupe d’une dizaine de bénévoles « Palmeros » s’organise pour venir visiter les expériences « semences paysannes du sud-ouest français» probablement au mois de septembre 2017. N’hésitez pas à vous signaler si vous voulez les accueillir un moment pour échanger semences et idées autour de nos spécialités locales.

https://reddesemillasdelapalma.blogspot.fr/2017/

Entre deux randonnées nous avons été chaleureusement accueillis un soir par la joyeuse bande à la Casa Amarilla, mise à disposition par la commune de Brena Baja, en face d’un superbe jardin grainier géré collectivement. Entre bourses aux graines, foires agricoles, dégustations, fêtes diverses, les membres se retrouvent pour remplir les paniers tous les mardis dans cette surprenante maison « art nouveau » devenu la maison des associations militantes de la région de Santa Cruz. L’échange s’est poursuivi tardivement, accompagné par les vins locaux, autour des questions d’actualité européenne (nouveaux OGM, brevets), des pratiques locales et le rendez vous a été pris pour visiter la ferme de Luis un des piliers du groupe. Sa petite ferme est un modèle de polyculture élevage agro-écologique sur 8 hectares très pentus, avec cultures de blé et orge en terrasses, travaillées avec des vaches attelées. Il cultive également tous les fruits de l’île, plusieurs variétés de patates douces, pomme de terre, courges, pois chiches, piments, lentilles, vigne etc. etc. et élève aussi des races locales d’animaux y compris le chien de la ferme.

La fille de Luis est venu en France il y a dix ans et a réalisé du wwoofing sur une ferme collective du Lot et Garonne avec l’idée de s’ installer. Une fois rentrée, elle a planté de nombreuses variétés locales d’arbres fruitiers et a entamé une réflexion sur la valorisation qui passerait par la transformation. Mais l’impossibilité de mécaniser, la main d’œuvre nécessaire et le temps pour qu’un arbre produise ont mis le projet en veille. Pour autant elle reste activement bénévole au sein de la Red de Semillas de La Palma et elle espère surtout que les savoir-faire et les semences de son père vont pouvoir se transmettre plus largement.

informations légales Réseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannes semences paysannes semences paysannes