semences semences semences
semences
semences Semences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannes a
Accueil > Bulletins de liaison > Bulletin de liaison n° 35 > Dossier
imprimer la page envoyer un lien vers la page ok

Kultursaat : une association pour soutenir la sélection biodynamique

Soutenez le Réseau !

Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d'intérêt général.

Pour nous soutenir ou adhérer, cliquez ici

Téléchargement
Archives
Communiqué de presse
01/12/2009
Réglementation européenne
Un nouveau catalogue pour développer ou pour restreindre la biodiversité cultivée ?
L'association Kultursaat soutient des actions de sélection biodynamique de légumes (carotte, choux, laitue, tomate, poivron, potiron, concombre, oignon, poireau, haricot, betterave), menées dans des fermes de différentes régions d'Allemagne, de Suisse et des Pays-Bas, par 18 sélectionneurs. Fruit d'un travail de 25 ans, cette initiative permet aujourd'hui la conservation in-situ de centaines de variétés, la création, l'évaluation et la diffusion de plusieurs dizaines de variétés adaptées à l'agriculture biologique.

 

Par Anne-charlotte Moy et Hélène Zaharia
D'après l'article de F. Delmond paru dans Les actes du séminaire ITAB sur les méthodes de sélection pour la bio (Paris, 28 avril 2009)

 

Au départ, dans les années 80, la disparition des variétés non hybrides des catalogues a motivé un certain nombre de producteurs en biodynamie. Vingt ans après, leur motivation est encore renforcée par la généralisation de techniques de sélection douteuses et incompatibles avec l'agriculture biologique, comme les stérilités mâles cytoplasmiques ou les fusions de protoplastes. (voir bulletin 28). Mais pour maintenir dans les champs les variétés traditionnelles, se ré-approprier la sélection, diffuser les variétés sélectionnées à d'autres agriculteurs, il a fallu s'organiser et trouver des moyens. L'association Kultursaat, sans but lucratif, a été créée en 1994 pour la sélection de variétés biodynamiques de légumes. Elle compte aujourd'hui 248 membres (18 sélectionneurs et des agriculteurs, jardiniers amateurs, revendeurs et consommateurs qui souhaitent soutenir cette initiative). Que les sélectionneurs soient maraîchers ou non, la sélection est toujours réalisée dans une ferme, en conditions réelles. Chaque sélectionneur est financé par Kultursaat pour ses activités de sélection. Il peut aussi bénéficier de conseils techniques de la part de l'association. Pour obtenir une subvention, il doit déposer un projet de sélection. Chaque sélectionneur est ensuite suivi par deux parrains expérimentés. Une fois par an, les projets sont examinés par une commission constituée de cinq membres, eux-mêmes sélectionneurs. L’association prend également en charge les procédures d’enregistrement au catalogue officiel auprès du Bundessortenamt allemand (l’équivalent allemand du CTPS français), ainsi que, dans quelques cas exceptionnels, les demandes de protection des nouvelles variétés. Les variétés sont la propriété collective des membres de l’association.

En 2007, 42 variétés de 16 espèces différentes ont été inscrites, ce qui est considérable pour une si petite structure.

Pour la production et la commercialisation de semences, une compagnie semencière a été créée en 1989 (Bingenheimer Saatgut AG. - B. S. - depuis 2001). Cette compagnie établit des contrats avec des agriculteurs bio – de préférence en biodynamie – pour multiplier les variétés sélectionnées par Kultursaat et aussi d’autres variétés non hybrides qui présentent un intérêt pour les agriculteurs biodynamiques. B. S. paie une licence à l’association Kultursaat pour la multiplication des variétés. En revanche, et contrairement à la pratique d’autres sélectionneurs bio allemands, tout maraîcher ou jardinier peut multiplier librement les variétés commercialisées par B. S. pour ses propres besoins : l'association Kultursaat ne revendique pas de paiement de droits. B.S. verse aussi une cotisation, la Sortenentwicklungs-beitrag (« contribution pour le développement des variétés ») à Kultursaat notamment pour la maintenance des variétés traditionnelles.
En effet, au delà des activités de sélection, Kultursaat a commencé à collecter et conserver in-situ les variétés traditionnelles ou non hybrides. Elle assure la maintenance (sélection conservatrice) de variétés traditionnelles qui disparaissent du commerce. Elle développe par ailleurs des méthodes d'évaluation inspirées de l'anthroposophie, en étudiant l'influence de certains éléments de l'environnement de la plante. Les revenus de Kultursaat obtenus grâce aux licences de multiplication ne permettent cependant pas de financer l'ensemble du travail et les principales ressources proviennent de fondations privées et plus récemment de collectivités territoriales allemandes ainsi que de certains grossistes bio (voir encadré).

La qualité « globale » comme critère de sélection

On l'a vu, les méthodes de sélection utilisées sont à la portée des agriculteurs et respectueuses du vivant. Les variétés obtenues sont toutes reproductibles. Le but le plus important est de développer des variétés ‘nouvelles’ qui puissent enrichir l’alimentation de l’être humain. Pour Kultursaat, un légume devrait contribuer au bien-être physique et au développement spirituel de celui qui le mange. Ces aspects qualitatifs de la nourriture étant très difficiles à identifier en mesurant les taux des substances nutritives (comme les vitamines, les protéines), les sélectionneurs utilisent des tests qualitatifs tels que ‘les tests morphogénétiques’ (cristallisation par chlorure de cuivre et morphochromatographie). Un bon goût est un indicateur essentiel de qualité nutritionnelle et il est aussi la résultante de toutes les aptitudes de la variété ; c’est pourquoi il retient toute l’attention des sélectionneurs dans l'ensemble des programmes de sélection. De plus, dans la conception de la qualité qu’a Kultursaat, il est important que la plante ait une phase de mûrissement bien distincte et qu’il y ait un équilibre harmonieux entre la croissance végétative de la plante et la phase de maturation du légume. La variété doit aussi présenter une bonne aptitude à interagir avec son environnement. En outre, les sélectionneurs sont attentifs à l’adaptation aux conditions biologiques de culture (une bonne aptitude à l’enracinement, une bonne capacité à utiliser les nutriments du sol, une bonne tolérance aux maladies et aux stress dus aux aléas climatiques).

Pour sélectionner une nouvelle variété, la méthodologie dépend de l’espèce et de son système de reproduction (espèce allogame ou autogame). Pour toutes les espèces, mais spécialement pour les espèces allogames (choux, carottes), de bons résultats ont été obtenus en procédant surtout à des sélections massales positives (elles consistent à choisir les plus beaux individus), et en portant une attention toute particulière à la qualité gustative. Un autre facteur important de réussite est que la sélection se fait sur des fermes qui produisent pour vendre et où les variétés sont cultivées sur de grandes surfaces. Ceci permet de sélectionner sur un grand nombre d’individus et accroît les chances de trouver des types de plantes possédant des caractéristiques intéressantes, au sein d’une variété existante. Pour les espèces autogames comme la tomate, la laitue ou la mâche, la diversité au sein des variétés est beaucoup plus limitée. L’une des options choisie avec succès a consisté à semer des hybrides et à sélectionner parmi les descendants. Certains sélectionneurs procèdent également à des croisements délibérés pour créer des variations dans lesquelles ils feront ensuite des sélections.
Contacts :
Kultursaat, Michael Fleck
Bingenheimer Saatgut AG

Valorisation des légumes issus de sélection biodynamique

Pour valoriser l’utilisation de ses variétés et augmenter ses ressources financières pour la sélection, Kultursaat, en partenariat avec la firme semencière B. S. et avec les grossistes en légumes bio, a développé un concept commercial intitulé «Des légumes qui ont du caractère » (Gemüse mit Charakter). La plupart des variétés de Kultursaat ont un goût beaucoup plus affirmé et supérieur à celui des variétés conventionnelles. Cependant, pour l’instant, en Europe de l’Ouest, les consommateurs de légumes, ne connaissent pas le nom des variétés de légumes qu’ils achètent. Aussi, pour 11 de ses variétés, Kultursaat et ses partenaires ont préparé de la documentation pour en faire la promotion : des affiches, des dépliants d’information sur chaque variété avec une description de son goût particulier ainsi que des étiquettes pour les cageots.

Les 11 "variétés qui ont du caractère"

Betterave Robuschka (de type rouge globe),
Carottes Robila et Milan (de type nantaise),
carotte rodelikaRodelika, Oxhella (de type demi courte hâtive),
Chou cabus blanc Dottenfelder Dauer
Chou cabus rouge Rodynda,
Epinard Verdil (type géant d’hiver),
Laitue pommée Briweri et batavia Laibacher Eis (type Iceberg),
Poivron Pantos,
Potimarron Red Kuri et Tomate Rose de Berne (deux variétés traditionnelles)

Ces variétés sont cultivées par 50 producteurs et vendues en Allemagne par 12 grossistes bio. Généralement, ces producteurs sont mieux rémunérés par ces revendeurs. Les transformateurs, en particulier ceux qui fabriquent des jus de légumes, utilisent les variétés K. à cause de leur goût supérieur et commercialisent eux aussi le produit avec le nom de la variété utilisée.
Le problème le plus important à résoudre est que la production de semences et celle de légumes bio et biodynamiques ne couvre toujours pas la demande des consommateurs.
Par ailleurs, les magasins bio de l’association Naturata reversent 0,3% de leurs ventes globales de légumes à Kultursaat pour favoriser la sélection de semences adaptées à l’agriculture biologiques et à une nourriture saine. Leur objectif est que la sélection soit dirigée par les besoins des consommateurs et donc directement financée par eux et non par les droits de propriété intellectuelle qui imposent les critères de productivité, d’économie d’échelle et de confiscation du vivant

informations légales Réseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannes semences paysannes semences paysannes