semences semences semences
semences
semences Semences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannes a
Accueil > Les actualités > Revue de Presse > Des semences paysannes au lycée de Gignac
imprimer la page envoyer un lien vers la page ok

Des semences paysannes au lycée de Gignac

Soutenez le Réseau !

Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d'intérêt général.

Pour nous soutenir ou adhérer, cliquez ici

Dernières actualités sur ce thème
11/11/17 : Eleveurs et fiers de l'être
[lire]
31/10/17 : Les semences paysannes séduisent de plus en plus d'agriculteurs
[lire]
14/9/17 : Associations et chercheurs interpellent Nicolas Hulot sur les « nouveaux OGM »
[lire]
autres actualités
2/10/17 : Nouveaux OGM : la décision des juges de la Cour de justice de l’Union européenne serait-elle déjà court-circuitée ?
[lire]
28/9/17 : Mobilisation contre les nouveaux OGM Remise d’une pétition de plus de 110 000 signatures au ministre Nicolas Hulot
[lire]
26/9/17 : Le « marché interdit », nouveau marché de dupes ?
[lire]

7 oct 2017

Article paru sur Midi Libre

Propos recueillis par Tiphaine Comby

Le Collectif des Semeurs du Lodévois-Larzac en opération séduction


"Semer c'est s'aimer", quelques mots qui définissent le message transmis lors de la journée de la fête des semences paysannes organisée au lycée agricole de Gignac ce dernier dimanche de septembre. Yves Giraud, l'un des semeurs du Collectif du Lodévois-Larzac à l'origine de la manifestation, explique leur démarche.

Tout d'abord qui êtes-vous ?

Le Collectif est né en 2009. Depuis nous avons constitué une association dont l'objectif est la sauvegarde des semences paysannes. Parmi les adhérents, des jardiniers, maraîchers et quidam avec une envie de participer à la restauration des variétés locales.

Vous insistez aussi sur le fait que les graines et plants soient libres de droit et reproductibles par tout un chacun ?

C'est l'essence même de la biodiversité cultivée vivante que nous prônons. Le savoir-faire se transmet facilement autour de la production de semences, mais les coutumes associées aux variétés locales sont elles menacées de disparition. Nous voulons les refaire vivre pas seulement les conserver.

Comment faites-vous ?

Plusieurs types d'actions sont menées. Aujourd'hui, dans un établissement qui forme les jeunes agriculteurs de demain, il est essentiel pour nous de les sensibiliser à l'adéquation à rechercher entre une plante et son terroir. Quand celle-ci n'existe plus, on crée une fragilité sanitaire.

Vous avez des exemples ?

Heureusement ! Nous avons remis en culture des variétés comme l'oignon de Tarassac ou la mouchetée de Salasc. Récemment, une dame nous a amené une espèce de pommes de terre de la Salvetat. Grâce aux conseils de la grand-mère de cette dame à l'époque, nous avons réussi à la ramener à la vie et à la cultiver sans traitement fongicide, simplement en s'adaptant à son terroir et son histoire.

Où peux-on retrouvez vos graines, plants et produits ?

Souvent présents dans les AMAP et boutiques paysannes, comme celle ouverte récemment à Gignac, nous organisons trois bourses d'échanges comme celle-ci par an, en hiver, en automne et au printemps. Et puis on est moderne quand même et on peut nous joindre sur internet www.semeurslodévoieslarzac.org

informations légales Réseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannes semences paysannes semences paysannes