semences semences semences
semences
semences Semences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannes a
Accueil > Les actualités > Communiqués de presse > Affaire Kokopelli / Baumaux - Lueur d'espoir pour les semences paysannes
imprimer la page envoyer un lien vers la page ok

Affaire Kokopelli / Baumaux - Lueur d'espoir pour les semences paysannes

Soutenez le Réseau !

Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d'intérêt général.

Pour nous soutenir ou adhérer, cliquez ici

Dernières actualités sur ce thème
20/4/16 : En France et en Europe : mobilisation de masse contre un brevet sur les traits natifs de tomates. - De la nécessité d'une action politique pour faire évoluer la réglementation -
[lire]
15/12/15 : Patents on life: Stop stealing native seeds and farm animals!
[lire]
15/12/15 : Brevet sur le vivant : non au vol des semences natives et des animaux de ferme !
[lire]
autres actualités
19/4/17 : OGM cachés : 9 États et institutions européennes donnent leurs avis à la Cour de Justice Européenne.
[lire]
10/4/17 : Quand le vent est au blé
[lire]
10/4/17 : Synthèse résultat Ecoagri blé
[lire]

25 janv 2012

Le Réseau Semences Paysannes reçoit avec intérêt les conclusions de l'avocate générale de la Cour de Justice de l'Union Européenne1 rendues le 19 janvier, suite à la requête de Kokopelli dans l'affaire qui l'oppose à la société Baumaux.

Actuellement, les semences paysannes de variétés anciennes, locales, ou biologiques ne sont pas commercialisables à cause du monopole exclusif accordé aux seules variétés industrielles modernes par les normes d'inscription au catalogue obligatoire. L'avocate générale juge cette obligation disproportionnée, notamment au regard de la liberté d'entreprise, des consommateurs et de la biodiversité. Elle constate que la protection du consommateur contre les fraudes, les tromperies et d'éventuels risques sanitaires "pourraient être atteints par des obligations moins contraignantes (par une obligation d’étiquetage par exemple permettant d’assurer l’information et la protection du consommateur, lorsque la variété de semences ne répond pas aux exigences du catalogue des variétés)". Elle rejoint ainsi ce que réclament depuis de nombreuses années le Réseau Semences Paysannes et de nombreuses autres organisations françaises ou européenne de défense de la biodiversité et des agricultures paysannes et biologiques.

Le Réseau Semences Paysannes espère que la Cour suivra l'avis de l'avocate générale afin de permettre aux semences paysannes de variétés anciennes, locales, ou biologiques de sortir de la clandestinité dans laquelle elles sont enfermées. Il appelle la Commission Européenne et le gouvernement français à ne pas annuler cette libération tant attendue en enfermant à nouveau les semences paysannes dans les limites de petites niches commerciales ou de la seule conservation d'antiquités momifiées prévues par de récentes réformes du catalogue français.

Contacts :
Michel Metz : 06 19 79 53 69
Guy Kastler : 06 03 94 57 21
informations légales Réseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannes semences paysannes semences paysannes