semences semences semences
semences
semences Semences paysannes
“La préservation de la biodiversité
est un enjeu majeur de notre siècle”
Semences Paysannes a
Accueil > Bulletins de liaison > Bulletin de liaison n° 39 > Dossier
imprimer la page envoyer un lien vers la page ok

2010 : année des droits collectifs des agriculteurs de conserver et de renouveler la biodiversité

Soutenez le Réseau !

Le Réseau Semences Paysannes est reconnu d'intérêt général.

Pour nous soutenir ou adhérer, cliquez ici

Téléchargement
Archives

Le Sommet de la Terre (à Rio de Janeiro, en 1992) a consacré l'existence de la convention sur la diversité biologique (CDB), première convention internationale concernant la biodiversité. Convention ratifiée à ce jour par environ 190 pays.

L'Organisation des Nations Unies a proclamé 2010, Année internationale de la biodiversité : l'objectif annoncé était d'arrêter l'érosion actuelle de la biodiversité, il ne sera pas atteint. La recette proposée, donner une valeur monétaire à la biodiversité, ne fera au contraire que accélérer la perte de biodiversité. En échange de l'argent des spéculations financières, les multinationales pourront s'en emparer, la breveter, la réduire en carburant,. la détruire.La France a décidé de répondre à l'appel de l'ONU en déclarant la biodiversité, cause majeure pour 2010 !

Cela dit, le constat est unanime : la diversité a disparu des champs et des jardins. « Les tomates n'ont plus de goût ! » Les fruits, les légumes et même le pain n'égayent plus nos palais comme avant la standardisation à outrance de l'agriculture. Mais, bonne nouvelle, ce n'est pas une fatalité. En Afrique, en Amérique latine et en Asie, des paysans et plus encore des paysannes continuent de cultiver une diversité de végétaux les plus variés dans le cadre de stratégies très élaborées pour se prémunir contre toutes sortes de risques. En Europe, grâce à l'agriculture biologique et à la demande des consommateurs en produits qui ont du goût, des variétés anciennes ressorties des frigos reviennent dans nos champs. Ces initiatives auxquelles participe le RSP, mettent en lumière le lien essentiel qui relie la richesse des modes de vie à une diversité agricole exubérante.

Cette diversité biologique est cruciale : en effet, elle seule permettra que plantes et animaux s'adaptent aux aléas climatiques, aux maladies et aux attaques des ravageurs.

Malgré 70 ans d'agriculture intensive, la biodiversité vit encore dans nos campagnes. Et partout des paysans continuent à se battre contre des politiques nuisibles à son maintien. Avec le soutien de la population, la résistance est particulièrement intense pour faire barrage aux organismes génétiquement modifiés. Reste que le péril est plus grand que jamais.

Nous ne devons pas nous laisser enfermer dans les carcans proposés par nos instances gouvernementales, et agricoles. En effet, que les soutiens et actions médiatiques soient uniquement promus par l'interprofession semencière qui prétend sauvegarder la biodiversité par le brevetage des gènes et du vivant, cela nous n'en voulons pas !

La biodiversité agricole et cultivée n'est pas une marchandise privatisable, elle ne survivra pas sans le respect des droits de ceux qui la conservent et la renouvellent : les paysans et les jardiniers. Droits de ressemer, d'échanger et de vendre leurs semences, de protéger leurs savoirs, de participer aux décisions nationales sur la Biodiversité. Inscrits dans le Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l'Alimentation et l'Agriculture, ces droits ne sont toujours pas reconnus dans nos lois.

 

 

informations légales Réseau Semences Paysannes 3, av. de la Gare 47190 AIGUILLON
Tel. 05 53 84 44 05 • Fax. 05 53 84 69 48 • courriel
remonter en haut de la page
semences paysannes
semences paysannes semences paysannes semences paysannes